Sébastien Deshaies

musicien conférencier

Sébastien Deshaies

musicien conférencier

Sébastien Deshaies

musicien conférencier

Sébastien Deshaies

musicien conférencier

Sébastien Deshaies

musicien conférencier

ACCUEIL

Les dernières actualités

Le légendaire violon de Louis «Pitou» Boudreault entre bonnes mains avec Sébastien Deshaies

Article paru le 14 novembre 2020 dans le journal le Quotidien et Le Nouvelliste

Nouvelle vidéo en ligne

Faire revivre le premier violon fabriqué par le violoneux québécois Louis Pitou Boudreault.

26 octobre 2020

Cet extrait fait partie d’un mini documentaire qui sortira au courant des prochaines semaines.
En 1975, Cette mélodie a été interprété par monsieur Boudreault à l’occasion des Veillées d’automne, un Festival de musique traditionnelle québécoise dont il est possible de revoir par le biais d’un long métrage réalisé par l’Office National du Film du Canada. Ce documentaire audio-visuel  demeure légendaire pour les amateurs de folklore!!

Bienvenue sur le site de Sébastien Deshaies

 
Musicien aux horizons multiples, Sébastien Deshaies se retrouve à la croisée des chemins en abordant, à part entière, la guitare classique aussi bien que le violon traditionnel. C’est d’ailleurs sur ces deux instruments qu’il s’exprime avec autant de passion et de rigueur. Artiste polyvalent au jeu musical personnel et très bien affirmé, Sébastien Deshaies est, certainement, un instrumentiste à découvrir….

LAURÉAT 2014 « ARTS EXCELLENCE »

SPECTACLE DE L’ANNÉE


« …une démonstration convaincante de sa maîtrise du capricieux instrument avec une technique impressionnante…la qualité technique de son jeu marqué par une virtuosité certaine mais au service d’une interprétation très musicale. Sans être bêtement chauvin, on peut dire que Sébastien Deshaies fait honneur à son coin de pays.« 

François Houde (Section Arts et Culture, Journal « Le Nouvelliste », avril 2014)


« Véritable prodige de la guitare, Sébastien Deshaies impressionne tout autant par la fougue et le raffinement de son jeu que par la précision

de sa technique. » 
Marie-Claude Giguère

(Publi-reportage, Journal « Le Nouvelliste », mai 2004) 

« De ses doigts agiles, il a frappé l’imaginaire du public. » 
Richard Biron (Section Arts et Culture, Journal « Le Nouvelliste »,

septembre 2003)